Rallye Fleurs et Parfums 2010, les Grassois sous bonne Escort !

La belle Histoire…

Il y a 40 ans, deux jeunes Grassois s’engageaient au Tour auto au volant d’une Porsche 911 S.
Ces deux mêmes hommes, plus expérimentés qu’à l’époque, viennent de remporter leur rallye, l’un en moderne au volant de sa 206 WRC et l’autre dans l’épreuve VHC sur sa nouvelle Ford Escort MK2, construite par le gallois Phil MILLS.

8ème victoire au ” Grasse Alpin” pour De MEYER et 116ème victoire Scratch de sa carrière.

Dominique de MEYER s’offrait sa 8ème victoire dans son jardin (l’ancien Grasse Alpin), Jacques Lions, quant à lui court de manière plus épisodique et s’engage en rallyes VHC depuis quelques années au volant d’autos mythiques, dont le seul point commun est d’être des propulsions.Rappelons que Jacques avait été pilote officiel Ford France BP sur les Ford Capri 2.8 RS en…1971.

Jacques LIONS et Stéphanie HERMAND

Comme vous l’aviez compris, c’est de l’épreuve VHC dont nous parlerons ici, et surtout de la belle anglaise fraîchement montée par le Team VIKING’s Motorsport de l’ancien Champion du Monde des Rallyes des copilotes : Phil MILLS (aux cotés de Petter SOLBERG).
Arrivée le jeudi après un long voyage, l’équipe galloise était composée de 4 mécanos et d’Alan SHERWOOD, fabricant de moteur BDA (il fabrique les blocs moteur dans sa structure SHERWOOD ENGINES). Phil, de retour du Rallye de Jordanie où il venait de monter sur le podium, les rejoignait dans la soirée.

Phil MILLS, (2ème en partant de la gauche) et son équipe.

Jacques m’avait prévenu : « elle est magnifique ! ». Il est vrai que quand je l’ai vu, j’ai été tout de suite séduit par le niveau de finition de l’auto.
A force de mettre ses fesses dans des WRC depuis plus d’une décennie, Phil MILLS n’aime pas les choses faites à moitié et c’est pourquoi chaque détail compte à ses yeux.
Phil m’a présenté l’auto avec fierté et si celle ci est construite avec une logique et des accessoires modernes, l’esprit historique est resté et mis à part un Compte Tours STACK (à aiguilles), la voiture pourrait sortir d’un parc fermé d’un rallye des années 70’s.

Le vendredi soir, deux spéciales autour de Grasse avaient lieu et Gérard MORIERE, toujours très rapide sur sa PORSCHE 911 groupe 4, rentrait en leader sur le COURS Honoré CRESP.

MORIERE dans la montée du Bleine.

Jacques LIONS quant à lui, faisait le 4ème temps dans la première spéciale et le 3ème dans la seconde. Il est vrai qu’il roulait pour la première fois dans l’auto et que sa copilote n’avait pu reconnaitre le rallye avec lui (Nicolas KLINGER s’était acquitté de cette tâche, ce qui lui servi car il ouvrait la route au volant d’une MITSU EVO X en compagnie de la pétillante Fanny JEUDY).

Sympathique présence au volant d’une 5 Alpine groupe 2 du grand Jean Louis CLARR.

Le lendemain, c’est sur les grandes classiques de la région qu’allait se jouer le rallye. Col de Bleine, Saint Antonin, et Pont des Miolans Saint Auban.

Petite lumière pour éclairer la partie Fueling.

Après la première boucle, Jacques lions était partagé entre le plaisir d’être remonté à la régulière à la seconde place et la déception d’apprendre l’abandon de Franck, son fils, remonté 4ème scratch et 1er du groupe N avec une Mitsu EVO 9 dans le rallye moderne.

Parc de regroupement à Andon. Les VHC évoluaient devant les modernes. Chose rare qu’il faut souligner.

Une heure d’assistance permettait aux concurrents de refaire un check up complet des autos et pour nous de faire quelques photos de la belle Escort .Vous retrouverez ces photos en cliquant ICI.

Petit détail parmi tant d’autres, les protections de passage de roues.Simple et de bon goût.

 

Le froid, ça conserve, c’est bien connu.

 

Dans le second passage du Col de Bleine, Jacques LIONS faisait le scratch pour quelques dixièmes et dans la spéciale suivante Gérard MORIERE devait abandonner en raison de problèmes d’embrayage.

Pour son premier rallye avec l’auto, le parfumeur Grassois déroulait tranquillement sur la fin de course afin de récolter une belle victoire qui faisait plaisir à toute l’équipe VIKING’S qui venait de livrer leur première auto sur le sol français.

Allo GIRAUDET ? It’s done… on a gagné.

Alan SHERWOOD,le préparateur moteur, a veillé sur son BDA pendant le rallye et pouvait être satisfait de son travail. 260 chevaux, du couple et à priori, de la fiabilité.

Nicolas KLINGER au second plan et Alan Sherwood

La belle histoire du rallye sera aussi celle de Jacques. 1er rallye avec l’auto, 1ère victoire…

Catégories

Articles récents

RETROMOBILE 2014. Exposition « Les Alpine de Mr Rédélé »

RETROMOBILE 2014. Exposition « Les Alpi...

Alpine une nouvelle fois à l’honneur mais cette fois ci dans la capitale. A l’initiative...

LM STORY 2013. Alpine A 441, embarquez à bord !

LM STORY 2013. Alpine A 441, embarquez à bord !

Des soucis de mise au point moteur mais un réel plaisir d’entendre le V6 gordini chanter...

Vivez la 3ème montée de la course de côte du Beaujolais dans la Scora Maxi d’Anthony DUBOIS

Vivez la 3ème montée de la course de côte du Be...

Anthony, de retour en Championnat de France de la Montagne, améliore son meilleur chrono dans la 3 è...

Alain SERPAGGI retrouve l’ALPINE A 441 2 litres.

Alain SERPAGGI retrouve l’ALPINE A 441 2 lit...

La deuxième sortie de ce magnifique prototype Alpine depuis sa restauration eut lieu dans le cadre d...

Alpine A 310 groupe 4

Alpine A 310 groupe 4

Jean Claude CHERVIER vous emmène à bord de son A 310 pour le premier tour de la course ASAVE du Mans...

Roadbook

Newsletter



Retrouvez-nous sur Facebook

Création : Ergo